Enfin…

Feu vert pour la ligne D du tram

Les recours en justice des derniers opposants à la future ligne qui circulera entre la place des Quinconces et Eysines-Cantinolle viennent de tomber. Les associations Trans’Cub, Aquitaine Alternative, l’association des commerçants de la barrière du Médoc et plusieurs riverains demandaient l’annulation de la Déclaration d’utilité publique (DUP) adoptée le 30 novembre 2011 par le préfet, qui a permis le lancement des travaux de cette future ligne. Les opposants s’inquiétaient de l’insuffisance, voire de l’absence, d’évaluation économique et sociale de ce grand chantier urbain à 215 millions d’euros. Déjà déboutés de leurs actions par le tribunal administratif et la cour administrative d’appel de Bordeaux, les requérants tentaient une manoeuvre de la dernière chance devant le Conseil d’État. Mais la plus haute juridiction vient de confirmer les arrêts de ses homologues bordelais et de rejeter leurs pourvois. Les travaux en cours peuvent donc se poursuivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *