Terminus partiel!

Copie de notre courrier au président de la métropole:

A l’attention de Monsieur Alain Juppé

Président de Bordeaux Métropole

Monsieur le Président,

 

Nous connaissons tous l’intérêt que vous portez à la réalisation d’un réseau de transport en commun attractif, confortable, efficace et accessible au plus grand nombre sur le territoire de la Communauté Urbaine de Bordeaux.

Au cours des deux dernières décennies vous avez fait preuve, avec la plupart des élus de notre agglomération, d’une réelle volonté politique de mettre progressivement en place ce réseau de transport en commun structurant, nécessaire à la vie quotidienne des habitants et au développement de notre métropole.

La ligne D, qui va desservir une grande partie du quadrant nord-ouest, conformément à la Déclaration d’Utilité Publique de novembre 2011, et après avoir surmonté des embuches juridiques, est désormais en phase de réalisation.

Or sa réalisation, semble soulever quelques difficultés, en terme de cadencement des rames au- delà de la station Sainte Germaine.

Il serait 12 minutes aux heures de pointe, alors qu’il était initialement prévu 6 minutes jusqu’au Sulky.

Le cadencement de 6 minutes serait réservé uniquement au service entre les Quinconces et Sainte Germaine, alors même que la station Sulky disposera d’un des deux seuls parcs relais de la ligne D, et il n’en est pas prévu à Sainte Germaine.

La présence d’un parc relai au Sulky perdrait une bonne partie de son intérêt pour les automobilistes vertueux souhaitant se rendre en centre-ville en tram, en les obligeant soit à attendre jusqu’à 12 minutes, soit à pratiquer un stationnement sauvage autour de Sainte Germaine, soit malheureusement à reprendre leur véhicule à l’intérieur de la rocade, aggravant encore la thrombose automobile que connait le centre-ville.

Pour ces raisons l’association OUI AU TRAM, qui milite depuis 2007 pour la réalisation de la ligne D, estime que seule l’option du terminus partiel à la station du Sulky doit être retenue.

Nous sommes persuadés que ces arguments retiendront toute votre attention.

 

Nous vous renouvelons notre confiance pour faire aboutir ce projet et nous ne doutons pas de votre détermination pour y parvenir.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos respectueuses salutations.

 

 

 

Annie Ambiès

Présidente de l’association

OUI AU TRAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *